Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 10:48
Il y a 5769 années naissait le Judaisme .Le jour correspondant au 30 septembre 2008 sera donc le début de l'année nouvelle. En hébreu c'est  "Rosh-Hashana".(Mot à mot la tete de l'année ). Une fete où on essaye d'oublier les mauvais jours de l'année écoulée pour regarder en avant avec optimisme . Rien donc d'original jusqu'à présent si ce n'est que huit jours plus tard nous observons une journee de jeune et de contrition toute tournée en nous meme pour  demander à nos connaissances de nous pardonner de les avoir éventuellement faché et réciproquement . Une remise à zéro en somme  des petits péchés :huit jours après c'est la célébration du Grand Pardon,le "Yom Kippour",plus connu des non-initiés comme la date choisie par nos ennemis pour nous attaquer sur tous les fronts en 1973 .
A Alger c'était l'occasion d'une grande fete de famille et surtout nous n'oublions jamais de visiter les personnes agées et éloignées qui ne pouvaient se déplacer . Ainsi j'ai le souvenir embrumé d'une visite à une très vieille tante qui vivait toute seule dans une maison de la rue Randon alors que les familles avaient depuis longtemps changé de quartier pour celui de la rue Bab-Azoun et ensuite celui des belles maisons de la rue d'Isly et plus haut de la rue Michelet au grè de la fortune dans les carrières libérales, abandonnant les magasins de tissus et calicots pour les cabinets de médecine ou d'avocats ou d'ingenieurs de leurs enfants. Mais les Synagogues elles ne bougeaient pas, enchassées entre les maisons de la Casbah historique :
La principale tronait  près de ses déjà très vieux  fidèles des rues de la Lyre,  Randon et Charles Aboulker . Cette Grande Synagogue construite avec le percement de ces rues était d'architecture orientale avec un dome formé de pans coupés . Sur les synagogues d'Algérie :
http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=AJ_371_0070#
.

Après les émeutes des musulmans en 1898, la garde patrouille dans le quartier pour veiller à l'ordre ...
Construite vers 1850, par l'architecte Pierre Guiauchain, j'aurai voulu en savoir plus .
Et pour cela irai un jour contacter un ancien algérois, habitant Israel qui avec le départ de la communauté  a sauvé des documents sur son architecture et son passé historique . Je me souviens d'un grand mariage à cette Synagogue dite aussi du Grand Rabbin Bloch* . (Lequel était un grand-oncle du coté maternel ) . J'avais été frappé par la tenue du préposé à l'ordre dans ce temple,qui était vetu d'un uniforme  noir,avec une grande chaine d'argent sur sa poitrine et couvert d'un bicorne ! Une vivante gravure datant de Napoléon III . Mon grand-père disait :"Nous allons à la Schule" , employant le mot en yiddish des Ashkénazes pour nommer la Synagogue qui était pleine de fidèles bénissant  l'Eternel sur un rythme... sépharadique . A l'intérieur du Temple, je dépliais mon "tallit",cette pièce de tissu ornée de franges qui rappellent les Commandements, et ,m'en enveloppais comme un homme ,la jetant sur mes épaules, cette superbe toge de soie blanche à  bandes bleues qui  m'avait été offerte pour ma majorite religieuse à 13 ans: Elle paraissait beaucoup trop neuve pour  un vrai fidèle . Les  tissus sacrés de mes voisins étaient plutot jaunis par le temps et l'usage  et les baisers à l'Etre Supreme  pendant les prières .( En fin de vie, cette pièce sacrée par les bénédictions sert de suaire pour le dernier voyage ) ....
Les dernières années :
Après 1954 ,le quartier devint de moins en moins sur . Le11 Décembre 1960, le Front de Libération Nationale,c'est à dire les terroristes hors-la-loi descendirent dans ce quartier pour faire un pogrom et saccager ce Temple dévoué à l'Amour de Dieu et de notre prochain . Ils s'attaquèrent aux fidèles, les blessant et pillant l'intérieur du Temple .
Je cite un article du regretté Richard Ayoun qui vient de nous quitter :

"De nombreux Juifs meurent à la suite d'attentats du FLN ce qui explique l'engagement de certains Juifs parmi les partisans de l'Algérie française et dans l'Organisation Armée Secrète (OAS créée en 1961 afin que l'Algérie reste française). Ceux-ci participent à la « Semaine des Barricades » du 24 au 31 janvier 1960, aux côtés des partisans de l'Algérie Française. Toutefois la majorité de la population juive des villes reste dans l'expectative, espérant encore que la voie libérale, ou la voie fédérale ou autre permettra de sortir du cauchemar. Mais ce qui bouleverse les Juifs et provoque un mouvement irréversible c'est, le 12 décembre 1960, le saccage de la grande synagogue d'Alger, située au cœur de la Casbah. Des inscriptions « Mort aux Juifs » surmontées de croix gammées s'étalent sur les murs. À Oran, le cimetière juif est profané en 1961, le jour de la nouvelle année juive. Le 11 septembre 1961, H. Choukroun, coiffeur ambulant, est tué d'un coup de poignard planté dans le dos alors qu'il va à la synagogue[. Il s'ensuit un affrontement entre la communauté musulmane et la communauté juive, sans que l'identité de l'assassin soit connue."

Ne manquant pas de culot,l'Algérie nouvelle s'orgueillit de ce lache passé et a imprimé spécialement un timbre pour célébrer ses forfaits de 1960....



Sur cette carte postale, en bas à droite, le dome original de la Grande Synagogue :


Au fronton, la hampe où flottait  (oui ), le drapeau tricolore les jours de fetes nationales . Au début de l'office le Grand Rabbin célébrait toujours une prière à la gloire de la République francaise .


Un magasin spécialisé dans les articles religieux présente une reproduction en porcelaine de la Grande Synagogue, avec un éclairage intérieur, et un couvercle doré pour la transformer en écrin....Les grandes lignes sont respectées mais la dorure est une inovation artistique ( douteuse ) pour enjoliver une chambre ou un  salon ...




Une belle vue de la Casbah révisée :




Au centre pointe le minaret :


 

Le Minaret de la mosquée (ex-synagogue) contre d'autres  Paraboles....



Qu'est devenu ce lieu de prière ? Et bien depuis 1962 cette synagogue a été transformée en mosquée ( comme toutes les synagogues d'Algérie). L'intérieur a été défiguré .Et à l'extérieur a été juxtaposé un minaret pour ne plus laisser de doute sur les antécédents de cette maison . J'ai lu quelque part que le F.I.S. y était très actif .
Sur les sites de l'Algérie d'après 1962, vous ne trouverez rien sur la riche Histoire du Judaisme dans ce pays ,ni au point de vue littéraire ou artistique,ni historique, ni cultuel,rien, un rouleau compresseur est passé sur le Judaisme algérien ,meme les pierres ne peuvent plus parler .
*



  
Un jour,la veille de ce jour de fete ma femme me demanda d'aller acquérir un poisson chez l'écailler . Une carpe, qui devait finir sa carrière en "gefilte-fisch" . c'est à dire en une espèce de boulette de chair hachée et assaisonnée . Un plat traditionnel très prisé chez les juifs d'Europe ,un authentique "délicatessen" .
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gefilte_fisch
D'habitude nous apprécions ce produit en conserve,"Made-in Israel" . Mais rien ne vaut la fraicheur ! Je suis allé donc  chez le poissonnier qui était très affairé en cette veille de fete . Dans son magasin,une cuve en ciment où s'agitaient de gros poissons noirs dans le bouillonnemt d'un robinet d'eau vive . J'attendais mon tour avec patience  assourdi par les commères qui  discutaient du poids et du choix de la victime tout en échangeant des recettes .
Arrivé pres de l'étal je dus assister à la mise à trépas  de ces poissons qui se tortillaient pour àchapper à leur sort . Vlan ! le vendeur d'un coup de baton  sur la tete  signait leur destin .. Impossible de battre en retraite ....
Je dus désigner au bourreau une grosse carpe et meme confirmer l'ordre de l'exécution . Les boulettes devaient etre succulentes et épicées, mais devant mon assiette me poursuivait l'image de la pauvre bete qui tordait sa bouche pour respirer . Depuis poissonnier et boucher auraient fait faillite s'il n'avaient eu que moi comme client ...

                                               Réflexions plus sérieuses

Impossible de ne pas évoquer en ce début de 5769, les menaces épouvantables qui pésent sur Israel . Les gros bruits de bottes viennent à pas surs et précis d'Iran qui du haut de la Tribune de l'O.N.U vomit ses menaces traduites et imprimées dans toutes les langues . Les Démocraties lui laissent la parole au lieu de lui passer les menottes et le traduire en Justice pour ses appels au crime . Maintenant je comprends comment Hitler est arrivé au pouvoir et  a propagé ses idées qui sont maintenant reprises en choeur par les négationistes .
Guilad Shalit, soldat prisonnier du Hamas dans un trou à Gaza ,entre dans sa 3ième année de captivité, sans la visite d'aucune instance internationale . Le Hamas s'en sert comme d'un bouclier ,c'est pour lui une aubaine . Nos prières iront demain crier notre indignation . Chaque jour qui passe nous étrangle un peu plus . Guilad est notre fils à tous . Il faudrait donner un coup de pouce à Dieu pour qu'il intercède en sa faveur . Les parents de Guilad eux, font tout pour qu'il ne soit pas englouti par l'actualité .
Le Navigateur Ron Arad ,lui, est tombé en parachute ,filmé et vivant dans les mains des bandits. Nous sommes sans nouvelle de lui depuis plus de 20 ans . Il y a bien d'autres soldats  disparus dont la Syrie refuse de nous dévoiler leur sort .
Les barbares du Hizbola au Liban, eux,  sont passés maitres dans la cruauté, en laissant planner le doute pendant plus de deux ans sur le sort des deux soldats enlevés en 2006 à la frontière libanaise:sont-ils blessés, vivants ?Ils ont joué leur role d'Inquisiteurs, pour jusqu'à la dernière seconde devant les caméras libanaises déclarer "en direct" à tous les téléspectateurs juifs haletants avec les familles des soldats :
"Vous voulez savoir quel est leur sort ? Vous allez le voir tout de suite", et soulevant la bache d'une camionette les bandits posèrent à meme la  terre deux cercueils noirs .
Auparavant le Hizbola avait reçu de la Croix-Rouge en échange un monstre à corps humain de 100kg,Sami Kuntar,qui avait écrasé à coups de pierre la tete d'une fillette de quatre ans ,après avoir assassiné  son père .Le petit frère (bébé) est mort d'étouffement dans la cache où sa mère s'était blottie ,lorsque le monstre était entré dans leur appartement à Naharya, cherchant d'autres  proies en jettant ses grenades  . En Israel, cette crapule  a étudié en captivité et meme a obtenu un diplome (pas d'assassin). Il a été accueilli comme un héros par tous les plus grands dignitaires du Liban .
Mais soyez en surs, son avenir, comme celui de ceux qui l'ont envoyé, est tout tracé ...

                                                                                                    F I N

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Monique 10/10/2008 10:28

"Dans vos viviers, dans vos étangs,Carpes, que vous vivez longtemps !Est-ce que la mort vous oublie, Poissons de la mélancolie ?"APOLLINAIRE in Bestiaire, qui devait ignorer la recette de la carpe à la juive !mis en musique pour choeurs mixtes a capella par Jean ABSIL

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche