Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 14:25
                                              


                                                          E. Laurens : La Baie d'Alger après le débarquement de 1942


                                        
Mon Cyprin m'en a fait voir de toutes les couleurs :
Il était vert de peur à Alger
Et rouge de honte à Paris
Violet de froid à Drancy .

Mon poisson doré me fait les gros yeux ,
Il monte et descend ,
Il ouvre et ferme sa bouche à mon  approche .
Mais je n'y comprends rien.

Dis-moi, pourquoi je ne vois plus le port d'Alger
De mon bocal dans la salle à manger ?

Je ne peux que caresser la vitre
Et frôler son panache enflammé.

Mentir à un poisson
Est moins facile que berner une population .

Alors un jour il cessa de faire le pitre,
Et  je le découvris à l'envers,
Le ventre en l'air,
Un matin,
Noyé dans son chagrin
.



Partager cet article

Repost 0
Published by Georges - dans poésies
commenter cet article

commentaires

Quichottine 18/09/2010 23:36



Le chagrin d'un poisson... je n'y aais jamais pensé, mais sans doute ont-ils aussi, parfois, la nostalgie des anciens paysages.


 


Votre poème est très beau, Georges.



Georges L. 19/09/2010 21:23



La vérité est que je suis un piètre pisciculteur et j'ai découvert un matin mes cyprins à la longue robe rouge flottant sur le dos dans l'aquarium pourtant vaste et bien filtré. Ils ont sans
doute morts de l'amour que je leur portais en leur distribuant bêtement trop de nourriture ! Depuis leur belle piscine reste vide et le petit moulin qui tournait sous le jet des bulles est à sec.
Mais ils m'ont inspiré le court  poeme que vous avez eu la gentillesse de lire. Merci Quichottine.



Yvette 21/12/2008 18:23

Cette peinture est superbe, et si gaie en couleursBonne soirée Georges    Yvette

Yvette 16/12/2008 17:13

Je me souviens avoir déjà visité votre blog. La photo en entête ressemble à s'y mettre à la photo de mes parents en Algérie, à une exception, près nous étions 4 enfants.Mon père a fait 20 ans en gendarmerie comme gendarme et ensuite chef dans ce pays. Retour en 52 bien avant les événements, c'est pourquoi je ne peux pas parler de ce pays de la même manière que ceux qui ont souffert là-bas.Mes amitiés     Yvette

Monique 13/12/2008 21:06

Ce cyprin doré pase une question. Derrière la vitre, vous avez la réponse. De même que vous avez compris et traduit sa question, il comprendra addez bien votre réponse. La vérité lui permettra de vivre, et son bocal lui offrira longtemps un paysages très aimé aussi.

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche