Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 10:19


Lors de ma première visite en Israel en 1965, je choisis de visiter un petit kibboutz situé près de la bande de Gaza .
Yad-Mordechai, est un petit noyau de pionniers  au sud d'Israel fondé en 1930 et nommé ainsi en 1943  en souvenir de Mordechai Anielewitz, le chef de la révolte du Ghetto de Varsovie en Avril 1943 .
Le 19 mai 1948, cinq jours après la déclaration d'indépendance d'Israel, le kibboutz fut attaqué par une colonne de l'armée égyptienne, appuyée par l'aviation,de l'artillerie et des chenillettes .

Ce kibboutz était défendu par 150 camarades, hommes et femmes, armés de 55 armes légères,une mitrailleuse et un mortier de 55 m/m et des bouteilles incendiaires . Bien que dépassés par un ennemi nombreux, les combattants tinrent tête dans les tranchées  avec la même résolution que ceux du Ghetto de Varsovie, cinq ans auparavant .

 

Maurice Mendjiski (1890-1952):" Hommage aux Combattants du Ghetto de Varsovie".

 

Ils détruisirent quelques blindés et mirent l'ennemi en fuite .Ils réussirent ainsi par leur détermination à stopper l'assaut vers Tel-Aviv et permirent à l'armée juive de se regrouper dans une ligne de défense au nord d'Ashdod en donnant ainsi une nouvelle direction à la guerre .
Au sixième jour de bataille, à court de munitions et après avoir perdu la moitié des combattants,tués ou blessés, les défenseurs n'eurent que le choix de se rendre.

Les 26 défenseurs qui tombèrent  furent enterrés dans une fosse commune sous le bunker de commandement . Le kibboutz resta six mois aux mains des égyptiens jusqu'à sa libération en Novembre 1948 .

Aujourd'hui, le château d'eau du Kibboutz a été remis sur ses ses piliers,  criblé des impacts égyptiens de la guerre de 1948 ,pour témoigner du courage de ses habitants et de la détermination d'Israel .


Mordechai Anielewitz

 

Je me souviens dans ma visite au petit musée de la collection d'armes disparates de ces héros J'y vis même un fusil espagnol datant de la guerre des républicains contre Franco et daté de 1938 sur sa culasse .Peut-être fut-il entre les mains d'Hemingway ou de Malraux.. Les tranchées existaient toujours . Par contre dans les champs ,des rangées de fleurs avec des ruches bien alignées fournissent à ce jour un miel célèbre dans tout le pays . Les serres et les cultures sur un sol sableux enrichi artificiellement témoignaient de la prospérité agricole . Et enthousiasmé de ce paysage je me promis de m'y établir un jour et y vivre la vie communautaire . Sachant  bien sur que même travaillant à l'extérieur en usine,je devrai verser mon salaire  au Kibboutz . Mais mon romantisme ne résista pas à la rencontre d'une jeune citadine qui m'éloigna de la frontière .
Mais pourquoi ce souvenir ? Parce que je viens d'entendre un dialogue à la radio qui ne cesse d'émettre en permanence, meme le shabat, dans ces moments de crise .

Comme était signalée une alerte* suivie d'une retombée de Katioucha dans les parages, une fermière de ce Kibboutz qui subit depuis une semaine les attaques de fusées Kassam et les tirs d'obus de mortiers tirés de Gaza tout proche, fut appelée au téléphone pour être interviewée à la radio .
Le Kibboutz qui d'ailleurs n'a jamais cessé d'être attaqué par des fedayins infiltrés, cette fois encore était bombardé, soixante ans après la Guerre d'indépendance .

La conversation téléphonique à la radio fut soudainement interrompue . Le commentateur craignait le pire en restant sans réponse à ses questions ! Quelques minutes après la fermière revint sur les ondes en s'excusant:  elle était allée récupérer les lapereaux affolés par les explosions qui s'étaient échappés du clapier du jardin  d'enfants .....

Ce soir, les soldats de l'Armée de Défense d'Israel , à la hauteur du Kibboutz Yad Mordechai , ont franchit la frontière de la Bande de Gaza . La figure barbouillée de cirage noir, une lourde charge de matériel et munitions sur le dos ,le casque doublé d'une toile  de camouflage informe ,équipés d'une lunette infrarouge, et l'arme automatique  elle aussi hérissée d'électronique ,ils sont allés en file indienne débusquer les terroristes du Hamas et les servants des lance-fusées  . Ils entrent dans ce nid de vipères pour libérer leurs familles et amis qui souffrent de la terreur Islamique depuis huit années déjà . Une terreur qui paralyse la vie de centaines de milliers d'Israéliens, et surtout qui a détruit la santé de toute une jeunesse traumatisée par les attentats venus du ciel . 

Ces jeunes en uniformes informes et au camouflage de leur casque presque comique,  haissent la guerre et préferaient  être à leur université ou à leur bureau qu'ils ont du abandonner en recevant l'ordre de mobilisation .  Ils viennent d'horizons différents, ont des opinions politiques différentes, mais ont en commun la même volonté de ne jamais plus laisser revenir  les  honteuses années brunes quand le peuple juif sans défense frappait mais en vain aux portes des Démocraties pour échapper aux nazis .

Je rêve d'un jour prochain où sera annoncée à la radio la libération du soldat Guilad Shalit,qui a été blessé, enlevé, et depuis  presque trois années prisonnier au secret à Gaza  . La Croix Rouge se révèle impotente  et ne l'a jamais vu . Elle est pourtant bien active,elle, et toutes les organisation qui visitent les terroristes en Israel .

Je sais hélas,( pour les lire quotidiennement), que des ennemis d'outre-mer, des intellectuels éloquents et à la plume trempée dans la haine, écrivent avec passion dans les colonnes de journaux dits libéraux et objectifs pour condamner Israel au pilori et ameuter les masses . Dans les universités, dans la rue, dans les confédérations de travailleurs, sur les murs, ils  forgent ce qu'on appelle " l'opinion publique" et dans leurs journaux du matin, le citoyen s'indignera des "massacres israéliens", sans avoir jamais vérifié les informations être allé à la source des évènements et sans connaître  l'histoire de ce pays .

Non,non protestent ces gens de tout poil, nous ne sommes pas anti-sémites, seulement anti-sionistes et même avons des amis juifs ....(!!)

Dommage qu'ils n'aient pas le courage d'habiter à Gaza et de goûter de près à la  liberté imposée par la Charia  et aux tortures réservées aux infidèles .
 


* Les alertes sont déclenchées par des sirènes disséminées dans les villes et villages et retransmises à la radio.

Pour les mal-entendants isolés,la défense passive leur a installé une lumière qui clignote .

Sur Mordechai Anilewitz :

http://www.zionism-israel.com/bio/
Mordechai_Anielewicz.htm


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche