Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 09:56

A Alger, même après avoir passé à 13 ans ma Bar-Mitzva,(la majorité religieuse) je ne connaissais (à part quelques prières prononcées quelques fois aux fêtes) pratiquement  rien de la langue de ma religion....Par contre je maniais rondement celle de Molière. L'une et l'autre n'étant pas incompatibles, je dois donc remercier les antisémites nombreux que j'ai rencontré sur mon chemin, parce qu'ils m'ont enfin ouvert les yeux sur cette riche langue cinq fois millénaire et qui depuis moins d'un siècle n'est plus le privilège de savants Rabbins, mais la langue moderne d'un peuple qui bâtit son avenir sur son passé .


Donc Bonne année 5770 !
Et tous nos Voeux de Santé et de Paix à vous et à toutes vos familles !


Et bien oui, le 18 Septembre de l'an 2009 est la veille du Jour de l'An 5770 des Hébreux . Un calendrier qui
a égrené avec lui l'histoire du monde naissant au moderne monothéiste et a jeté les bases des Lois qui régissent plus que jamais le comportement des hommes vis à vis d'eux-mêmes (et aussi des bêtes !). Ce qui nous semble logique et naturel aujourd'hui, ne l'était pas dans l'époque chaotique d'alors où se heurtaient et disparaissaient des peuplades entières.


  Une carte postale de l'humoriste et caricaturiste algérois Armand Assus.

La Bonne santi por toi !


Ce Jour de l'An, nous allions à pied à la Synagogue, en faisant escale chez les membres agés de la famille pour y faire nos voeux.

C'était la Synagogue  "Lebar" de la Rue de Dijon. dessinée par Charles Brouty dans  " l'Echo d'Alger"









Et voici ce qu'elle est devenue après le départ de la France, et l'arrivée au pouvoir des algériens .
Le toit n'existe plus , La Synagogue est devenue un squelette semblable a ces fantômes des Camps.  Le désastre est complet . Ainsi l'Algérie nouvelle veille sur les lieux de culte israélites .





Ces deux photos de la Synagogue Lebar (Rue de Dijon) sont extraites
du Site Zlabia.com que je remercie .







La Grande Synagogue dans la basse-casbah construite dans le style oriental avec sa coupole à pans coupés était très belle avec sa galerie en bois de cèdre ajouré d'où les femmes jetaient les bonbons aux enfants lors des cérémonies de Bar-Mitzva et Mariages .






Les Calèches avec leurs élégantes passaient alors devant la Synagogue du Grand-Rabbin Bloch (Photo de 1912)






Déjà en Décembre 1960, les émeutiers avaient malmené les fidèles et la Synagogue fut profanée et pillée. Pour les 130000 citoyens israélites c'était l'avertissement de "La Valise ou le Cercueil".  Dès 1962, et malgré  les "Accords d'Evian" garantissant le respect des personnes et des biens, les Islamistes construisirent un Minaret et transformèrent l'intérieur de la Synagogue pour en faire une mosquée dirigée par des extrémistes .
Et les israélites furent chassés du quartier et de l'Algérie toute entière, et
les derniers durent fuir après l'assassinat commandité par le FLN de José Bélaiche fils de Marcel qui fut Chef de la Communauté . Les fidèles trop vieux pour abandonner les cimetières durent se cacher pour pratiquer leurs rites, sans synagogue pour y prier et à la merci de dénonciations .

Cette photo du journaliste Jacques Godeau, par l'emploi du noir et du blanc, est en accord avec la tristesse du fait accompli : le Judaisme a été rayé dès 1962 de la Carte, du Lexique, des Arts, de la Littératue, et de l'Histoire de l'Algérie . A sa place est cultivée la haine d'Israel .







Entre les Alpes et les Aurès,
Une mer pleine de tristesse :
Un fossé d'eau rougie
De guerres sans merci.
Il est temps d'y noyer nos armes
Avant de succomber à nos larmes .
 (G.L.)


000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000



Cartes de voeux confectionnées en Israel et ornées de paillettes :

Cette Carte de Voeux à l'ancienne  est illustrée des 12 Tribus d'Israel qui se dispersèrent après la destruction en l'an 70 du Temple de Jérusalem par les Romains .
Sont représentées de droite à gauche les Tribus de : Reuven, Shimshon, Benyamin, Yosef, Ashere, Naphtali, Gad, Dan, Zévulon,  Yshcar, Yehuda, et Lévy ! (Dont je suis donc  un descendant..)
Au milieu, dans l'étui orné de brocards, Les Rouleaux Sacrés  qui sont déroulés et lus en Synagogue du haut de la  "Téba"(tribune).










Une autre avec les Tables de La Loi






Ce n'est pas par hasard, mais par optimisme que ces images suivantes terminent l'article pour illustrer à la fin, l'immigration clandestine d'avant et après la seconde guerre mondiale forçant l'interdiction anglaise de s'établir dans la Terre de nos ancêtres.

 Ben-Gourion déclara à l'époque à propos du Mandat Anglais et du Livre Blanc qui interdisait la montée en Palestine des juifs fugitifs d'Europe
:

"Nous ferons la guerre contre Hitler comme s’il n’y avait pas de Livre Blanc et nous combattrons le Livre Blanc comme s’il n’y avait pas la guerre.
"







Cette carte postale déjà ancienne représente le Kibboutz* "Yad-Mordechai", qui fondé en 1943 est très proche de Gaza. Nommé en souvenir du Chef des Défenseurs du Ghetto de Varsovie qui sauta du haut de son immeuble pour ne pas tomber vivant dans les mains des nazis.
En 1948 la poussée des blindés Egyptiens (en premier plan) fut arrêtée pendant des jours cruciaux par le courage et le sacrifice des pionniers, hommes et femmes. Dans le Diorama que j'ai visité et qui reconstitue ces journées terribles, sont exposées au ras des tranchées dans leur position de tir, les armes dépareillées de ses défenseurs , dont un fusil...de la guerre d'Espagne !
Le Kibboutz pour finir tomba aux mains des ennemis qui assassina les prisonniers, mais donna le temps à Tel-Aviv de s'organiser .
Ce n'est que plus tard qu'il fut repris, il était  complètement détruit .


Aujourd'hui ce Kibboutz florissant est célèbre dans tout le pays pour son miel parfumé : Ce miel doré accompagne la pomme sur chaque table juive, pour célébrer la prière  de la nouvelle année que l'on espérera aussi douce

PENDANT 8 ANS, COMME TOUTES LES VILLES ET VILLAGES DU NEGUEV-OUEST, IL SUBIT LES TIRS QUOTIDIENS DE FUSEES ET D'OBUS DES TERRORISTES DU HAMAS, QUI S'ABRITAIENT
 (ET S'ABRITENT ENCORE) AU MILIEU DES POPULATIONS PALESTINIENNES CIVILES .







*http://www.zionism-israel.com/dic/Yad_Mordechai_battle.htm



Liberté pour Guilad !!

Puisse le franco-israélien Guilad Shalit, au secret dans une cache dans Gaza retrouver bientôt sa famille . Il est déjà dans sa quatrième année isolé du monde, enfermé dans une tanière: Jamais la Croix-Rouge ou l'O.N.U ne l'ont vu pour témoigner de son état, alors qu'en Israel les terroristes palestiniens  jouissent de la tv en prison, d'une cantine,  reçoivent des
journaux, et des colis et régulièrement sont visités médicalement et surtout voient leurs familles venues de Gaza. Certains même étudient et passent leurs examens . Les parents de Guilad, Noam et Aviva Shalit ont reçu une lettre manuscrite il y a longtemps, dictée par de cruels geôliers où il se plaint
d'une santé qui se dégrade .(Il avait semble-t-il été blessé lors du coup de main des palestiniens). Les gens du Hamas sont passés maîtres dans le supplice  psychologique et exploitent à fond le dilemme dans lequel se trouve Israel, mais à force de tendre la corde, elle pourrait se casser .


Puisse enfin l'année nouvelle être aussi étale que l'eau de la Mer de Sel,
Mais je crois que d'autres épreuves attendent encore le Peuple d'Israel !




8888888888888888888888000000000000000 F I N 00000000000000000008888888888888888888888888888

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Lévy - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Michelle 16/02/2011 13:07



Ils peuvent détruire les synagogues...les juifs sont toujours là. Du jamais vu dans l'histoire après tant de civilisations disparues. Certains parlent de miracle...d'autres de promesse...


Alors la promesse est belle...



Georges L. 16/02/2011 14:32



La dernière Synagogue brûlée était ces jours-ci celle de Gabes. Les nazis aussi brûlaient nos livres. C'est la coutume des barbares, d'abord ils font un autodafé des Livres saints et ensuite
brûlent les Juifs.
Sur le plateau de Massada qui domine la Mer Morte, souvent me suis assis sur ces vieilles pierres, ruines de la Synagogue la plus ancienne et j'ai compris combien grande était ma chance de vivre
en Israel, et de ne plus être à la merci d'un pogrom. C'est au lever du soleil que les jeunes recrues gravissent la montagne et viennent preter serment de fidélité à la Patrie. Un moment
inoubliable.
Merci Michelle d'avoir tourné les pages de mon modeste Blog.



GABY 18/09/2009 18:14

alors bonne année 5770!! et espérons que la solution qui ne peut être qu'un compromis comme l'aurait concoctée le roi Salomon, arrive vite et permette à tous de vivre en paix définitivement...

sonja 16/09/2009 12:10

Bonjour Tous les passés rejoignent le présent. Et je n'ose dire l'avenir. Des peuples entiers ont été disséminés, éparpillés et dépouillés. Lorsque prévaut les intérêts de la guerre, il n'y a plus d'amis. Même si on est né dans la même cour. Le même village et qu'on se reconnait pour avoir été des gens paisibles. Mais cela vaut pour les deux côtés de la barrière. Le mal vivre à cause de tant de violence nous rattrape à chaque instant. Le "plus jamais ça" n'est qu'une phrase prononcée. La politique, et les changements de génération font que l'homme perd volontairement la mémoire, car comment ne pas se demander s'il n'aime pas commettre de telles forfaitures.La guerre est toujours à l'ordre du jour un peu partout dans le monde. Il faut aimer massacrer et tuer pour regarder mourir devant soit femmes et enfants.La violence gratuite est devenue notre quotidien.Même les informations télévisées en font des tonnes pour nous montrer l'impensable. Comme s'il fallait emplifier la souffrance de ceux qui tombent.La folie humaine est ancrée dans nos mémoires.La haine est devenue le maitre mot de nos générations. Et elle commence bien souvent au berceau. A l'école, et dans les rues lorsque l'enfant joue au balon.Que de souffrances dans votre vie passée et présente aussi sans douteQue votre courage continue de vous animer.Bonne journéeSonia

Hannah-K mengzhi 14/09/2009 13:10

Merci Georges pour ce billet si détaillé, si bien construit, je l'ai lu avec attention, il  m'a enrichie d'éléments que j'ignorais.C'est dur à lire, pourtant il faut lire tout cet insupportable qui perdure...Pour moi si l'antisémitisme ancestral est là présent, prêt à s'exprimer, directement ou insidieusement, c'est que , pour ce qui concerne notre époque contemporaine, la majorité de la population qui a collaboré, ne s'est pas lavée par un travail de pensée et d'amour de son infâmie, donc c'est là dans l'inconscient , prêt à péter à tout moment, c'est terrifiant, et c'est là dans l'inconscient des descendants, donc ça travaille toujours sournoisement.Tout ce travail de mémoire qui est fait, est important certes , pour qui , pour l'histoire, oui, mais cela ne dégage pas les antisémites de leur antisémitisme....C'est pour cela que notre société française est si molle, si peu engagée, si peu inventive. C'est impressionnant à ressentir.Et je me méfie des bons sentiments généreux, outrés que certains peuvent arborés: "plus jamais ça....ça a été terrible."... à voir...Je me méfie du politiquement correct...et j'en connais plein....J'ai un ami médecin à Chinon, Arthur Belaïche, originaire d'Algèrie.Merci pour tes voeux lucides...il faut les faire et maintenir ce cap dans la foi des hommes de paix.Shana Tova pour toi et tous les tiens.

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche