Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 15:15

 Miramar,est une crique près d'Alger,que surplombe un ancien petit cimetière marin musulman.
 La plage d'accès difficile était presque toujours vierge du bruit des humains.



Miramar, à la manière de Ronsard..

Lorsque vous serez bien vieux,
Le soir assis au coin du feu,
Feuilletant l'album de cuir bleu,
Direz à vos petits-enfants,
Avec une larme dans les yeux,
Comme notre vie était belle,
Lorsque nous descendions tous les deux,
Du haut de la falaise, par le chemin creux,
Sourions de plaisir, en regardant les galets
Trembler dans l'eau claire et argentée.
Nous fendions des vagues, toujours recommencées,
C'était notre bonheur simple, le cadeau de l'été.
La mer caressait notre peau halée,
Et le sel brûlait nos lèvres enflammées.
Du pain blanc et un fruit tiède,
Et peut-être une moisson d'arapèdes,
Nourrissaient notre jeunesse sur cette plage,
Insouciante et mûre avant l'âge.
Et lorsque le soir tombait,
Et que la mer en silence, d'un petit pas se retirait,
Dans l'ombre complice, tout ne devenait que délices...



Partager cet article

Repost 0
Published by georges - dans poésies
commenter cet article

commentaires

Monique 16/09/2007 13:14

Qui parle, ici? Qui dit "nous"? Qui s'adresse à un homme, pas encore bien vieux, pas encore pourvu de petits-enfants ? Qui est en mesure de raconter à cet homme le goût, la chaleur des lèvres, le menu du repas, et tout ce qui s'ensuit ? Mystère. Encore une question: est-il bien raisonnable de raconter de telles choses à des petits-enfants?

gaby 28/01/2007 12:18

votre blog est de nouveau accessible ...bon courage

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche