Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 19:43
Sdérote est une petite ville du Néguev en Israel



Vite un crayon et du papier,
Pour y dessiner mon rêve éveillé :
Une treille qui me voilerait le soleil,
A l'ombre  de ces grappes sans pareil .
Laissez-moi écouter ce silence vermeil
Assis sur un banc, les mains sur mes oreilles,
Et m'évader des bruits, des nuits sans sommeil,
Laissez-moi fermer les yeux, écouter les abeilles,
Entendre babiller la nature et ses merveilles,
Car ici  même les oiseaux se sont envolés de Sdérote :
La ville est devenue semblable à une nature morte,
Des maisons basses, des rues vides et tristes,
Et aussi des murs brûlés à l'aspect sinistre.
Même les plus petits savent compter jusqu'à dix :
Dix secondes pour trouver un abri factice,
Ou s'allonger sur le sol, les bras sur la tête,
Dix secondes de sursis avant qu'à l'aveuglette
N'explose une salve de fusées dans la  ville .
Sept ans de calvaire  d'une  population civile.
Qui aujourd'hui encore croit en un avenir fertile.


Partager cet article

Repost 0
Published by georges - dans poésies
commenter cet article

commentaires

jacqueline 23/05/2007 22:22

Georges nous tremblons avec ces gens qui n'ont pas le droit de vivre en paix. Vous aviez écrit que vous seriez sans ordinateur. J'ai beaucoup de choses à vous dire. A bientot.

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche