Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 08:30







Marinade..

Avec toutes ces belles photos de Jacqueline sur la Madrague,
il m'est revenu un souvenir de cette plage très fréquentée.
J'y allais souvent seul en autobus qui partait de la Place du Cheval.
Mon cousin avait acquis une toute petite barque, qui avait la particularité d'être construite en bordés d'acajou, au lieu d'être peinte de couleur vive, comme ses soeurs qui dansaient toute la journée dans l'eau transparente du port.
Elle était vraiment attirante avec ses boiseries vernies et son acastillage de laiton brillant. Voilà que je parle comme un spécialiste des choses de la marine !

L'équipait un moteur hors-bord de modeste cylindrée fixé sur l'étambot , et  dont la mise en marche dépendait vraiment de son humeur matinale. A défaut, il nous faisait les muscles des bras quand il fallait tirer énergiquement la ficelle qui entrainait sa poulie, mais le toussotement suivi par le ronronnement était une vraie récompense. Un autre petit inconvénient auquel nous n'avions pas fait trop attention au début, était le bain de pieds qui nous attendait chaque fois que nous nous asseyons dans la barque: après tout ce n'était que de l'eau de mer, chose naturelle même dans les cales des plus grands paquebots. Le vendeur l'avait averti: le calfatage a été refait récemment et le bois des lattes doit se gonfler au contact de l'eau et assurer ainsi son auto-étanchéité, comme les douves d'un tonneau. De toutes les façons, la barque, outre ses deux rames, était munie d'un seau, très utiles : les unes en cas de grêve de moteur, l'autre en cas d'inondation. L'avantage était qu'en cas de nécessité  de sabordage, il n'y avait pas à ouvrir  un bouchon de secours :il suffisait de s'arrêter d'écoper.
 Pourtant, sans trop m'éloigner du rivage, j'ai gouté à la liberté de la navigation dans les eaux libres, seul maitre à bord après Dieu . Assis à la poupe et serrant fort le gouvernail, virais contre le soleil, me laissais griser par l'écume qui giclait et me trempait, comme un marin aguerri, dans cette odeur de sel purifiante, la barque plongeant son nez dans les vagues pour mieux se cabrer ensuite. Passant en revue la ligne éloignée des baigneurs qui n'avaient pas la chance d'être comme moi à la fois dauphin et mouette !!.
De brefs instants de bonheur inoubliable que je respirais à pleins poumons..La mer changeait de couleur, du vert  clair au bleu outremer, suivant que je passais au dessus de fonds de sable ou de rochers moussus .
 La rentrée au port était solennelle. Je diminuais les tours du moteur, inquiet en vue du phare, pour ne pas rater la passe, et, lentement, j'accostais  le long du quai avec la feinte indifférence d'un vieux loup de mer.  La semaine suivante, nous étions revenus en groupe, et cette fois en auto. Nous étions déjà en maillots, prêts à appareiller, lunettes de soleil, boissons, les pieds nus sautillants sur le quai de ciment surchauffé en cette belle journée d'été.
En nous approchant et évitant de gêner les pêcheurs assis les pieds ballants, et leurs lancers d'hameçons au "broumitche", nous n'avions pas remarqué tout de suite l'absence de la barque, ancrée à sa bouée une semaine auparavant. Il n'y avait que des canots de couleurs pimpantes qui s'entrechoquaient dans des clapotis qui me faisaient venir l'eau à la bouche d'une promenade prochaine.

Nos yeux écarquillés ne voyaient dans la darse rien de semblable à de l'acajou, et accusions déjà un éventuel voleur, lorsque je vis près d'une bouée orpheline, mais sous quelques mètres d'eau limpide, notre barque penaude, dont la silhouette tremblait au grès des rides, attendant patiemment que son bois gonfle, comme l'avait expliqué ce filou de vendeur, mais qui n'avait pas précisé combien de temps....

Partager cet article

Repost 0
Published by georges - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

GABY 03/06/2007 19:14

de la ficelle que l'on devait tirer et qui faisait les muscles ...j'ai un beau souvenir : un grand coup de coude de mon mari sur notre zodiac dans les années 80... une gueule de boule dog pendant une semaine...Gaby:0059:

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche