Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 10:02
   



       Pour savoir ce qui se passait dans le monde en guerre et au Moyen-Orient dans les années 40, allez lire cet article  pour fixer quelques faits de cette époque:

http://fr.wikipedia.org/wiki/1943#Proche-Orient_.26_monde_arabe




        En 1943, la Palestine était sous Mandat Britannique, et interdisait aux juifs, fuyant  les horreurs des Nazis,  d'y prendre pied illégalement.
Au compte-gouttes, le Gouvernement de sa Majesté attribuait des Certificats d'Immigration aux juifs en détresse. La lettre ci-dessous est envoyée par un couple de Juifs d'Europe, arrivés à Beyrouth et internés comme juifs allemands. Deux ans auparavant les forces de Vichy, qui avaient honteusement combattu les Forces Francaises Libres et les forces Anglaises,  avaient capitulé . Le Gouvernement de De Gaulle avait installé ses bases à Beyrouth, d'où étaient émis ses discours.
En 1944 les Nationalistes Libanais s'insurgèrent et abolirent comme en Syrie le Mandat Francais.
Sur cette enveloppe, le cachet est intéressant:il porte les initiales C.P, sans doute "Comité Provisoire" et la Croix de Lorraine au centre.

Du camp d'internement, ce couple envoie une lettre à des proches en Palestine, sous Mandat Britannique, pour essayer de se faire établir ce fameux Certificat.
Le 25 de la rue Arlozoroff à Haifa existe toujours, mais que sont devenus ses habitants et ce couple ? Il s'est passé tant de guerres depuis !

(Voir plus bas son texte recopié )

L'enveloppe suivante me fait frissoner. Elle est datée du 15 Mars 1938, après l'Anschluss, c'est à dire l'entrée de l'Autriche dans le sein de l'Allemagne Nazie.
Le 12 Mars 1938 les armées hitlériennes franchissaient les frontières de l'Autriche, accueillies avec enthousiasme par les habitants.
Cette lettre envoyée de Vienne, la capitale de l'Autriche, trois Jours après sa nazification, et oblitérée avec le cachet du Fuhrer, devait arriver à Tel-Aviv, 53 Rue Allenby.
Je n'ose imaginer le sort de l'envoyeur et de sa famille.
Je connais bien cette longue rue principale qui commence au bord de mer.J'y vais souvent fureter dans ses librairies anciennes pour y secouer la poussière des ans, et admirer les façades des premières maisons du style Bauhaus que des architectes allemands avaient apporté avec eux avant la 2ième Guerre mondiale.

http://www.herodote.net/dossiers/evenement.php?jour=19380312




voici en clair la missive  de Beyrouth

Envoyeur:Joseph Weiser                                                      Monsieur Paul Bombach      
Camp d'internement civil                                                     25,Arlozoroff Street Haifa
Aux bons soins de la Sureté Générale                                  
aux Armées .                                                                      Palestine

Le 22 Novembre 1943

Chers Paul et chère Any

Ta carte du 1er m'est parvenue il y a quelques jours, je me réjouis extrémement de savoir que tu penses à nous de cette façon. Jusqu'ici j'ai seulement reçu le montant de L.P.S. avant 3 semaines environ. J'espère que les autres sommes vont arriver bientot, çà dure parfois assez de temps.
Le temps est encore très beau. Notre chambre est très belle*. Nous faisons notre cuisine nous mêmes. Nous sommes très désireux d'être mis en liberté pour pouvoir travailler de nouveau. Any peut m'écrire peut-être en allemand. Moi même, je ne suis pas permis d'écrire en allemand**, seulement en francais et en anglais. Concernant le Certificat, on m'a conseillé que ce sera meilleur, si tu feras les pas nécessaires. Faites-moi savoir si tu as besoin de quelques dates, hélas je n'ai aucun document***.
Nous vous embrassons très cordialement.
Joseph Weiser .
Je vous embrasse bien.Alice.


*   Après les péripéties qu'ils avaient du endurer, ce camp leur semblait être un  paradis !
** L'emploi de la langue ennemie était interdite par la censure dans le camp pour les lettres !
*** Pour tous , une vie nouvelle commençait !

Partager cet article

Repost 0
Published by georges - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche