Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 19:20








 Puisque cette Fiche est un peu difficile à lire, je la recopierai ci-dessous. Mais voici ce dont il s'agit à propos de ce document :


- Allemagne:15 Mars1938. Hitler a envahi  l'Autriche sous les acclamations de ses habitants qui saluent le monstre qui promet un Ordre Nouveau de 1000 ans sur l'Europe entière.
Le piège s'est refermé sur les citoyens Juifs. Les camps de concentrations depuis 1934 sont pleins de politiques opposés au régime, de communistes, et d'intellectuels juifs. Les fonctionnaires Juifs depuis longtemps ont été exclus de leurs emplois et les vitrines des  magasins juifs sont barbouillées d'inscriptions nazies et les jeunesses hitlérienne qui patrouillent dans les rues pillent, saccagent et brutalisent.
C'est déjà la chasse dans la rue aux silhouettes qui se faufilent  le long des murs avec l'étoile jaune sur leurs vêtements.
Mais Louise Bloch a de la famille et des amis dans la France des Libertés et des Lumières.

Prise dans la nasse Louise Bloch frappe à la porte du consulat de France à Mannheim. Son seul espoir d'échapper à l'enfer. Alors  l'employé remplit le formulaire :
 - Nationalité ? Allemagne écrit-il.
 - Adresse ? 30 Rue Nietzche.
 - Motif du voyage ? Se réfugier en France,jusqu'au reçu 
   d'un visa  pour l'Amérique.
 - Date d'arrivée en France ? Aussitôt que possible.
 - Durée probable du séjour ? Quelques mois.
 - Adresses de l'intéressée à son arrivée en France ?
 - Docteur Alfred Weil,112 Rue d'Alésia. Paris.
 - Professeur Pierre Angel,60 Rue Léon Desayer.
                                        (St-Germain-en-Laye)
 - Docteur Gendron.Rue du Parlement St-Catherine.Bordeaux.
 - Arthur Ange,16 rue Indaique* (sic).Bordeaux.
 - *Faute préconçue ? le fonctionnaire aurait du écrire "Judaique"

 Fait le 19 Novembre 1938.

 Avis  et observation du Chef de Bureau Francais:
             "AVIS  DEFAVORABLE" :
"La famille Bloch (Otto Erich) peut attendre en Allemagne son départ pour les Etats-Unis. Elle se fixera certainement en France, si elle est autorisée à y entrer".

 Signature du chef de Poste : Fournier
 Cachet du Consulat de France.

Le cynisme du Consulat est révoltant :"la famille Bloch peut attendre..." Attendre quoi ? les fours crématoires ?

Pour l'Histoire: La Nuit de Cristal,"Kristall Nacht" qui fut un pogrom général en Allemagne eut lieu dans la nuit du 9 au 10 Novembre 1938.Le 19 de ce même mois la Famille Bloch déposait cette suprème requête au Consulat Francais qui quelques jours auparavant avait été témoin de l'incendie de la Grande Synagogue de Mannheim et de la chasse aux juifs de la ville.
Je dois préciser que les juifs de France ne connurent pas un meilleur sort. C'était la traque jusqu'à la frontière Espagnole et les Suisses eux-mêmes rendaient aux Allemands les juifs épuisés dans leurs courses dans les montagnes enneigées.
Voici ce que fut le sort de ces Six Millions de personnes dont
le seul tort était d'être Juif et auxquels  personne ne voulait  ouvrir les portes .
Lire sur la Conférence d'Evian de 1938 :

http://www.aloumim.org.il/devian.htm





     Ce Fournier, employé obéissant et diligent a du réussir dans sa carrière et être décoré comme beaucoup de fonctionnaires s'il n'est pas mort de honte. Mais je n'en connais aucun cas.


      Sur le sort de Juifs de Mannheim envoyés en  Déportation
à Gurs (oui, en France du Sud Ouest !) et de là retournés pour être brulés à Auschwitz :

http://www.izieu.alma.fr/francais/mannheim.htm


 Voici un poème que Chaim Nachman Bialik écrivit en Yiddish dans les années 20, sur un souvenir d'enfance. Bien de ces  enfants d'alors furent ensuite exterminés par les nazis, et ce poème a été choisi après l'Holocauste pour immortaliser le souvenir de leur innocence:
 Le Yiddish, langue riche de son mélange allemand et hébreu et de son apport slave atteint son apogée à la fin du 19ième siécle et fut véhiculaire d'une brillante littérature.

Titre :" Unter Di Grininke Beymelekh "
Dont voici les premiers vers en Yiddish:

"Unter di grininke bejmelech 
Schpiln sich Mojschelech, Schlojmelech..."

"Sous les ramures des arbres verts
Jouent ensemble les petits Moshe et Salomon..."

Ce poème a été mis en musique par Brunhof (1863-1924)
et est chanté dans cet enregistrement moderne par Nizza-Thobi:

http://www.nizza-thobi.com/Unter_di_grininke_bejmelech.mp3






Partager cet article

Repost 0
Published by georges - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

jacqueline 02/08/2007 16:10

Georges vous me faites pleurer

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche