Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 17:30
Le Retour

Lorsque se prépare un voyage pour Alger,
Et que j'imagine déjà les voyageurs excités,
Ranger leurs valises,et classer leurs papiers,
Je ne peux m'empêcher de me revoir rêver,
De mon banc,au fond de la classe et regarder,
Par la fenêtre du coté du Marché
Le bout de ciel bleu d'un jour d'été,
En ce cours moyen de deuxième année.
Je crois même y revoir,dépassant du muret
De l'Eglise espagnole le bouquet du palmier.
Qui de la rue Tirman, en volute s'envolait.

Quand j'étais à Paris,sur un oscilloscope penché,
Personne n'imaginait,que ce travailleur avisé
En fait, sur les quais d'Alger s'était évadé ,
Et se promenait,jetant des cailloux dans l'eau irisée,
Enivré par les épices des voûtes et l'odeur des chais,
Regardant les pécheurs débarquant leurs casiers,
Et les grutiers soutirant des cales des poutres d'acier ,
Ou à un coup d'aile de pigeon,au-delà du square ombragé,
Traversant la rue Bab-Azoun,sous les arcades désertées,
Remontais la Rue Scipion,étroite et mal dallée,
Et poussais la porte de ma Synagogue cachée,
Entre deux bâtisses de l'époque du Dey,
Celle où chaque année que Dieu nous accordait,
Nous prions et chantions le Jour que je jeûnais.

Maintenant que le pays s'est trop éloigné,
J'attends encore  plus le retour de ces passagers.
Cette fois,la porte fermée,seul ,assis à mon clavier,
Puisque personne ne me voit,à l'aise je peux pleurer.
Avide de leurs cliches amoureusement amassés,
Je goûte avec eux,au détour d'une allée,
De leurs joies et émotions  de souvenirs retrouvés.
Je les ai même aux cimetières accompagné,
Et vu sur mon écran,gravé dans le marbre patiné,
Le nom de mon Grand-Père bien-aimé, 
Dont le corps mutilé dans un cratère d'obus est resté,
Pour assurer à la France sa Liberté,
Et à sa descendance à Alger
Le droit d'y vivre en Paix,
    Du moins la Patrie ainsi le proclamait,
      Encore un mensonge que 1962 nous a  apporté.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by georges - dans poésies
commenter cet article

commentaires

Gaby 21/12/2007 12:14

toujours très émouvants ces souvenirs ...Georges il faudrait que vous" y "retourniez... ce sera une espèce de guérison...

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche