Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 14:35

L'arrivée de Jacques Soustelle, nommé nouveau Gouverneur de l'Algérie, date du 25 Janvier 1955.
Mais l'accueil de Jacques Soustelle en Algérie, ne fut pas aussi enthousiaste que son départ...loin de là ! Il fut reçu avec suspicion et même avec tous les horreurs d'une presse, comme l'Echo d'Alger, qui traîtreusement transforma son patronyme original pour en imaginer une consonance israélite locale pour mieux ainsi attirer les foudres de la population anti-sémite, comme si nous étions revenus à la triste époque fasciste des Drumont et Max-Régis, des années 1890, ou des Lois de Vichy de 1941.

Geoffrey Adams décrit avec précision l'accueil que le Journal  "l'Echo d'Alger" fit au socialiste Jacques Soustelle qui fut pendant son séjour un courageux partisan d'une Algérie Française, avant d'être "rappelé" à Paris....voici ce qui est écrit en anglais:

  1. The Call of Conscience: French Protestant Responses to the ... - Google Books Result

    Give me a profile shot of this faggot(1) of
  2. Ben Soussan(2), OK? That way people will see
    that he's a Jew! Even if he calls himself Soustelle!" The attempt to portray ...

Passage extrait de :
http://books.google.co.il/books?id=shLckZmAq7wC&pg=PA29&lpg=PA29&dq=soustelle+soussan&source=bl&ots=Fh1wFakAjb&sig=g0_9q2kXl9kdD74_nIFLS0SNgoc&hl=en&redir_esc=y#v=onepage&q=soustelle%20soussan&f=false

Je traduis l'esprit de ces quelques lignes, page 29 du livre de Goeffrey Adams :.

"L'accueil réservé à Soustelle dès son arrivée à Alger, fut loin d'être amicale.
L'éditeur en Chef de "l'Echo d'Alger", dont le propriétaire était  le réactionnaire Alain de S
érigny, observa le Gouverneur Général à son arrivée et fit remarquer au photographe du Journal: "Hé, là, fait-moi une photo de profil de ce pédé(1) de Ben-Soussan, O.K.?,
De cette manière les gens verront que c'est un Juif ! Même s'il se nomme lui-même "Soustelle"(3).
Le nouveau Gouverneur Général , était naturellement afflig
é  de ces vicieuses attaques  contre lui.
Il se demanda: " En serais-je réduit à révéler mon passé Cévénol,  (une référence à la révolte des paysans Protestants contre Louis XVI, durant la première décade du dix-huitième siècle), peut-être même en produisant mon Certificat de Naissance à Montpellier ? ."

  Je viens de lire que Soustelle est le nom d'une petite commune de France. En effet :

"Soustelle est un petit village français, situé dans le département du Gard et la région du Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Soustellois et les Soustelloises. La commune s'étend sur 11,1 km² et compte 154 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. "
   

Vous pourrez maintenant à votre aise juger du nez de Jacques Soustelle, en gros plan, grâce à ce film de l'INA où il figure en 1959.:

http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/decolonisation/video/CAF91048801/interview-de-monsieur-soustelle.fr.html

 

  Jacques Soustelle était issu d'une vieille famille de Protestants.

Cette carte postale du Temple Protetant dans le vieil Alger date de 1911, Nombreux étaient les fidèles immigrés de France  de Suisse ou d'Allemagne.

 

Alger Temple Protestant en 1911

 

En 6eme-A2, au Lycée Émile-Félix Gautier (oui, sans "h" !), j'avais un camarade de classe dont le père était le Pasteur Bourgey. Nous rivalisions à écrire les meilleures Rédactions, et je rougissais de plaisir (et non pas de vanité), quand notre excellent Professeur de Français-Latin Chiappore lisait quelquefois à la classe attentive ma prose toujours colorée et spontanée, alors que celle de mon ami était toute excepte de faute grammaticale et était aussi autant parfaite qu'austère ! C'est pourtant lui qui me battit au poteau en fin d'année en recevant le Premier Prix et me laissant ainsi le deuxième...Mais à vrai dire l'important pour moi était d'avoir un ami fils de Pasteur qui consentait de parler sans arrières-pensées avec un petit camarade Juif qui avait été déjà maintes fois échaudé  dans ce monde où les enfants engrangent et ressortent les idées préconçues  de leurs parents....

Pendant les années noires de 39/45, l'Armée du Salut venait souvent frapper à notre porte porter la Bonne Parole à ma mère, profitant de l'absence du père de famille mobilisé. Le prosélytisme Protestant ne réussit à recruter dans ses rangs qu'une lointaine cousine qui, et depuis cela m'avait frappé, chaussait ses pieds-nus par les temps les plus froids de sandales très rudes...

Ce Temple se situait dans le même quartier que la Synagogue de la rue de Dijon, aussi à Bab-el-Oued. Mais dès 1962, cette Synagogue fut dévastée, son toit a brûlé et ses motifs muraux saccagés par les voyous. J'ai encore le souvenir du mariage de ma cousine en 1954, quand ce Temple resplendissait alors de ses Lumières.

 

Synagogue de la Rue de Dijon. Babel-Oued

 

Je terminerai cet article par ce qui fut pour nous la fin d'un monde, c'est à dire le départ de Jacques Soustelle, Gouverneur Général de l'Algérie, le 2 Février 1956.

 

Caractéristiques de l'El-Djezair : 

http://martin.michel47.free.fr/genealogie/documents/el_djezair2.htm


 

Bateau EL DJEZAIR

 

Du familier paquebot El-Djezair, on ne pouvait de l'extérieur qu'admirer son allure avec les superstructures éclatantes comme un uniforme blanc de Gouverneur Général ! Mais sa coque était bizarrement  peinte de couleur noire de corbeau, un mauvais présage..A mon humble avis ce sombre choix n'était pas du meilleur goût : un bateau qui fut baptisé de ce nom aurait mérité de rappeler dans son entier "Alger-la-Blanche".  Mais connaissiez-vous ses qualités nautiques déplorables, ainsi que le décrit dans "Alger-Roi" et "l'Algérianiste", le Commandant Claude Roudière ! Après cette lecture technique essentielle vous imaginerez plus aisément le départ de Jacques Soustelle et de son épouse sur une mer déchaînée comme la foule qui essaya de les empêcher de s'embarquer. Un récit saisissant dans :

http://alger-roi.fr/Alger/transports/maritime/textes/5_petite_histoire_navigation_mixte_chapitre4_algerianiste108.htm

  Photo du départ de Soustelle dans le journal l'Echo-d'Alger :

" C'est dans un char de combat qu'il a du gagner l'El-Djezair, où  il s'est hissé par une petite échelle métallique..."

 

Soustelle-Depart Echo d'Alger

 

Mon souvenir de ce jour :

  J'avais de ma fenêtre avec vue sur une partie du port, filmé avec une caméra  8m/m "Ercsam" à ressort, le départ du bateau où était à bord Jacques Soustelle. Il y avait des vagues énormes, le bateau plongeait et remontait dans la tempête et le franchissement de la passe  me parut de loin comme un miracle. La traversée prit beaucoup plus de temps que d'ordinaire comme si la Méditerranée française voulait le retenir...

Ce film en Kodachrome d'une petite minute en tout, a lui aussi fait naufrage avec mes souvenirs....
En noir et blanc cette fois, j'avais voulu filmer Guy Mollet ce 6 Février (à ne pas confondre avec le sinistre 6 Février de 1934 !). Je me souviens du piper-cub qui survolait de très haut la manifestation. Je voulus acquérir rue Michelet un film vierge au Studio Delorme (?) je crois, mais n'avais pas d'argent sur moi. Alors j'ai proposé à la vendeuse de laisser ma montre (qui ne valait pas grand-chose) en caution, lui expliquant que les circonstances l'obligeaient...Ainsi fut fait ! (Le lendemain je suis retourne payer mon achat et récupérer ma montre). Une occasion pour  remercier cette compréhensive employée si au grand hasard elle venait à lire ces lignes...
  Ce film aussi a disparu, je ne sais s'il faut le regretter.....

  Avec le départ de Jacques Soustelle, le dernier Gouverneur ardent défenseur de l'attachement indivisible de l'Algérie à la Métropole, ce fut le début des coups mortels portés à notre province par les politiciens de l'amère patrie. En Mars 1962, ils clouèrent définitivement le  cercueil de l'Algérie Française en abandonnant lâchement de  nuit 150000 Harkis à qui la France avait confisqué auparavant  leurs armes d'auto-défense. Sur ordre généralissime, les populations européennes, et les musulmans fidèles furent abandonnées aux couteaux des assassins. Les foules fuyaient le carnage en essayant de s'embarquer dans les ports après avoir abandonné derrière elles, tout leurs biens en catastrophe.  

En Métropole, les syndicats communistes organisaient des grèves pour ralentir au maximum l'arrivée "encombrante" de ces familles. Les  ancêtres "Turcos" avaient combattu glorieusement les Prussiens en 1870. Les descendants des Grands-Pères et Pères qui avaient abreuvé les sillons de la France envahie en 14-18 et 39-45 étaient abasourdis par cette situation Kafakaiesque qui  les transformait en colons-assassins  et glorifiait les tueurs du F.L.N. et les porteurs de valises de la France gaullienne. Rapidement, les Églises, les Synagogues, furent profanées et transformées en Mosquées, et les cimetières subirent les outrages ultimes des fanatiques qui éventrèrent les tombes en éparpillant les ossements.L'Etat Civil des Français d'Algérie ne fut même pas dans sa totalité transporté en métropole ! Il manque encore à ce jour ces registres !

J'ai lu, je ne sais plus où, que dans les jours de folie qui précédèrent la livraison de l'Algérie au F.L.N que les registres d'Etat-Civil de la Ville d'Alger situés à la Grande Mairie, boulevard Carnot, furent en secret et de nuit photocopié s dans les cales d'un navire en partance, et remis en place à la Mairie avant le lever du jour !!.

 

Notes :

 

(1) La traduction de "faggot" sur Wikipedia : Faggot, often shortened to fag, is a pejorative term broadly meaning an effeminate gay man = "Pédé"

(2) Ben-Soussan: nom associant le terme arabe "ben" (fils) et Soussan qui correspond à shôshannah (lys ou rose) en hébreu.

(3) La férocité des anti-sémites à Alger était telle que leurs inventions n'en n'étaient  que plus ridicules, mais elles  faisaient racine facilement chez les pauvres d'esprit..

 

(4) La brillante biographie de Jacques Soustelle, sur le site de l'Academie Francaise:

Jacques SOUSTELLE Élu en 1983 au fauteuil 36  

Prédécesseur : Pierre GAXOTTE Successeur : Jean François DENIAU

Commandeur de la Légion d’honneur
Médaille de la Résistance avec rosette
Professeur au Collège de France
Homme de lettres
Homme politique
Ethnologue

Biographie

Né le 3 février 1912, à Montpellier.

Jacques Soustelle a fait ses études (lettres, philosophie) à Lyon. Reçu premier au concours de l’École normale supérieure en 1929, il est diplômé d’ethnologie (1930), professeur agrégé de l’université (1932) et docteur ès lettres (1937). Chargé de plusieurs missions scientifiques au Mexique de 1932 à 1940, spécialiste des civilisations autochtones de l’Amérique, il a été sous-directeur du musée de l’Homme, chargé de cours au Collège de France et à l’École nationale de la France d’outre-mer. Il est professeur à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 1951.

Après l’armistice de juin 1940, il rejoint les Forces françaises libres à Londres. Il est chargé par le général de Gaulle d’une mission diplomatique en Amérique latine (1941), puis assume le commissariat national à l’Information (1942).

Les principales étapes de sa carrière politique sont énumérées ci-après : directeur général des Services d’action en France, à Alger (1943-1944). Commissaire de la République à Bordeaux, député à la première Assemblée constituante, ministre de l’Information, puis des Colonies (1945), Secrétaire général du RPF (1947). Député du Rhône (1951), réélu en 1956, 1968 et 1973. Gouverneur général de l’Algérie (1955-1956). Ministre de l’Information dans le gouvernement de Gaulle (1958). Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Sahara, des DOM et TOM et des Affaires atomiques dans le gouvernement Debré (1959-1960).

Ayant démissionné, il séjourne à l’étranger de 1961 à 1968, puis rentre en France après avoir écrit plusieurs ouvrages scientifiques ou politiques.

Réélu député du Rhône, siège à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (Strasbourg) et à l’assemblée de l’Union de l’Europe occidentale (1973). Chargé par le président de la République d’une mission parlementaire auprès du premier ministre, il dépose en 1975 un rapport sur la recherche française en anthropologie et archéologie. Élu président du “Groupe PACT” (Application des techniques physico-chimiques à l’archéologie) du Conseil de l’Europe à Strasbourg (1975). Missions économiques et culturelles au Mexique et en Amérique du Sud. Reçoit le prix international Alfonso-Reyes (1981). Membre du conseil d’administration des Alliances françaises. Président du Centre universitaire européen pour les biens culturels (Ravello, Italie) relevant du Conseil de l’Europe à Strasbourg (1982).

Élu à l’Académie française, le 2 juin 1983, au fauteuil de Pierre Gaxotte (36e) et reçu sous la coupole le 24 mai 1984 par Jean Dutourd.

Mort le 6 août 1990.

 

 

------------------------------------------------- Fin d'une province jadis française ---------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Lévy - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

René 13/03/2013 11:40


Bonjour Georges,encore un bel article où tu rappelle les exactions d'aprés le 19, mars que notre gouvernement a décidé de fêter,en pavoisant tous les monuments publics!!! Quel honte et quelle
attitude irrespectueuse envers les familles durement éprouvées!!Déja deux maires refusent leur participation (Nice et Perpignan)On peut ,là,vraiment s'indigner!!! oui!

Georges L. 14/03/2013 18:51



Ce 19 Mars devrait être un Deuil National, avec donc les drapeaux en berne . Hélas, ce sera l'inverse. Il est des politiciens qui ont le don d'inverser l'Histoire, pour s'esquiver de leurs
responsabilités d'avoir abandonné dans leur détresse les Français d'Algérie et les Harkis à leur triste sort . Les jeunes générations ignorantes des faits continueront donc ainsi à recevoir une
éducation erronée et à nous haïr. C'est bien triste de vieillir ainsi.


Amitiés algéroises.


 



Joëlle 09/03/2013 09:20


Bonjour Georges,


Cela fait un moment que je ne suis venue... une petite halte amicale dans  vos lignes, bon we à vous :-)))

Georges L. 10/03/2013 19:08



Bonjour Joelle,
C'est bien que vous ne soyez pas venue chez-moi ces jours-ci : vous y aurez rencontré des touristes inattendus : des nuées de sauterelles poussées par le vent chaud à travers le Sinai,
atterrissent dans le Neguev... C'est la manne de la Bible....Les crevettes du désert...Des Bédouins les aiment frites..A chacun ses goûts..
Bonne semaine.
Georges L.



Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche