Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 12:36

                          

                     Sur  Trois Roues et Deux Bosses

Vous vous souvenez (peut-être, sinon ne craignez-rien, vous n'irez pas au piquet !), de ces photos d'une motocyclette exportée Angleterre sur les champs de batailles de la deuxième guerre mondiale et en particulier vers les sables du moyen-orient. Le Mandat britannique en pliant ses bagages avaient laissé des exemplaires à Chypre, à quelques encablures donc d'Israel. J'avais rencontré ce side-car, en parfait état de marche, et son heureux cavalier vêtu d'un gilet de peau de mouton pour se protéger du vent de la course et d'une coiffe à oreillettes pour supporter le bruit effrayant de la mécanique.

    Çà, c'est le propriétaire, fier d'avoir réussi  à démarrer
au troisième coup de pédale:
Tous les pigeons du quartier se sont envolés d'un coup d'aile.


Carreaux--2-Tel-Aviv-ancienne-009.jpg

                                     Moi j'ai voulu en faire autant...

BSA_1951.jpg

Et bien j'ai rencontré dans un journal(1) ce matin, son presque homonyme, avec un chamelon(2) un peu malade (mais au regard malin !) sur le chemin du vétérinaire, dans le désert d'une République de l'ex-Union Soviétique.

 Le side-car a été improvisé en civière avec le vieux tiroir d'une armoire qui ainsi a retrouvé une nouvelle vie.
L'avantage de ce véhicule, est qu'en cas de panne de moteur ou d'essence, le conducteur peut continuer son chemin à dos de chameau.
(C'est sans doute la raison pour laquelle vous ne voyez pas de pneu de secours).




Sur le chemin du Vétérinaire



Mais aussi, en cas de pénurie de combustible, le crottin qui est naturellement déshydraté est un excellent combustible pour réchauffer une tasse de thé. Il n'est pas question en effet de brûler les meubles, (ici le tiroir) comme Bernard Palissy dans ses efforts pour émailler ses pots.
Comme vous le voyez, les arbres ont disparu de ce territoire depuis des milliers d'années, comme de notre Sahara !

Cela m'a donné l'envie d'aller voir son cousin asiatique au Safari de Tel-Aviv. Ses bosses proéminentes et sa panse ventrue dénotent qu'ici il est choyé.

 

Picture 116

 

 

Mais à Eilat, attend les touristes un mono-bosse, un beau dromadaire harnaché d'une selle de cotons de couleurs. Remarquez la teinte rose de la pierre qui caractérise la région. 

 

Alger 0507

                                     

                        Une invitation en trois langues à une promenade à l'intérieur du pays.

                                                           (Et une pelle pour ramasser les cartes de visites inévitables !)

 

Alger 0506

 

Comme moi, peut-être avez-vous envie de caresser la toison touffue de cette monture pleine de santé.  Surtout n'en faites rien. Sa mâchoire est redoutable.

Par précaution, son propriétaire Bédouin m'en a fortement déconseillé ! (Son véhicule ne devant pas être assuré) ! Arrêtez-vous plus d'un instant sur la photo ci-dessous :

Ce port de tête magnifique mériterait un portrait au fusain . Je crois qu'il sourit en devinant ma pensée .

 

Alger 0502

 

                  

           Une excursion sur les fonds de Coraux, en face la ville Jordanienne d'Akaba

 

Alger 0496

 

L'Hôtel qui nous a accueilli, à l'écart de la ville est fait de bungalows en bois et bambous de style thaïlandais, au flanc de la colline abrupte. (Avec tout le confort sanitaire et conditionneur d'air indispensable). Il a déjà brûlé une fois, ce qui est rassurant pour les vacanciers. De toute façon il y a toujours possibilité de piquer une tête dans la piscine d'eau désalinisée qui est un rêve bleu dans la sécheresse du décor.

En été la siccité de l'air aide à supporter dehors la température de 40 degrés à l'ombre.

Il y a quelques décades, du temps que j'étais jeune, insouciant, et vivant d'amour et d'eau fraiche, j'avais justement trouve cette eau  miraculeuse dans la condensation des conditionneurs d'air qui s'écoule en un filet d'eau distillée d'excellent gout et à portée du passant.

Il faut préciser que pour ma bourse d'alors, le prix d'une boisson était comme affiché en farenheit !!

 

 

Alger 0600


Le serveur que vous voyez en action poussant sa table roulante vers le restaurant est en fait un travailleur Érythréen entré illégalement en Israel par le Sinai. Très nombreux sont ceux qui tentent leur chance pour fuir guerre et misère en passant par le Soudan et l'Égypte pour atteindre Israel. Souvent ils sont rattrapés et abattus par les soldats égyptiens. Dans les sables, la frontière n'est constituée que par des bornes et ces réfugiés payent très cher les passeurs bédouins qui souvent les abandonnent en plein désert à leur sort. Démunis de papiers, ils trouvent du travail à Eilat mais leur avenir est incertain vu le nombre considérable des infiltrés. En aucun cas ils ne peuvent revenir sur leurs pas. Un problème énorme qui s'ajoute aux autres. Dernièrement un journaliste israélien qui a voulu faire un reportage sur ces malheureux, a été arrêté avec les réfugiés juste avant la frontière par une patrouille égyptienne. Après deux semaines d'interrogations l'israélien a été libéré. Quant aux réfugiés ils doivent pourrir dans une prison.

Cette pointe sud d'Israel est enclavée entre le Sinai, la  Jordanie et même l'Arabie Séoudite. Le port est le poumon d'Israel vers les eaux libres de la mer Rouge qui conduisent vers l'Océan Indien par le détroit de Bab-El-Mandel en passant entre des pays hélas hostiles .

Alger 0598

Attention un sous-marin ! Mais celui-ci est le pacifique sous-marin jaune qui plonge pour visiter les eaux peuplées de poissons merveilleux. Au bout de la passerelle, le musée océanographique non moins intéressant. 

 Lorsque le soleil baisse à l'horizon, se dessine enfin le relief des montagnes d'Akaba.

 

Alger 0610

 

Note:

(1) Ce curieux journal hebdomadaire et de grand format, "The Epoch-Times", traduit en hébreu, et illustré en couleurs est distribué gratuitement dans tous les kiosques. Outre des nouvelles locales, il dénonce surtout les souffrances quotidiennes du peuple chinois et la légèreté avec laquelle le menu fretin est déporté, emprisonné, lorsqu'il ose  protester. Les exécutions sommaires et les transplantations d'organes qui en suivent laissent douter de la Justice locale. La pollution effroyable des régions industrielles y est dénoncée, comme bien d'autres sujets qui font de la vie courante en Chine, (est-il écrit), un enfer.
. De même que les traitements infligés aux moines tibétains pour les faire disparaître. (Pas tous*: sont protégés quelques spécimens pour les visiteurs étrangers). Par contre, vous pouvez vous en douter, est décrite abondamment la vie moderne, intellectuelle et artistique de Taiwan....!

(2) Chamelon,(il est injuste d'en avoir fait une injure). Après un gargarisme de Google, j'ai appris que: "Le petit du chameau s'appelle le chamelon, il naît après une gestation de 12 à 14 mois. A sa naissance, il est entièrement formé. Il ne lui manque que ses bosses. (Ses réserves de graisse et non d'eau !!). Il faut également savoir qu'une femelle chameau ne met au monde en moyenne qu’un petit tous les deux ans et ceci de 4 ans jusqu'à ses 30 ans. Son espérance de vie est d'une cinquantaine d'années. Lorsque la femelle a mis au monde son petit chamelon, elle n'y est pas vraiment attachée, elle n'est pas très affective. La mise au monde est purement fonctionnelle. Même si il peut brouter de l'herbe dès sa première semaine d'existence, un petit chameau tète pendant au moins un an".

( sylkarde le 2008-09-29 ).

(3) Pas tous.
Hitler avait planifié la disparition de tous les juifs sauf un exemplaire qu'il aurait voulu encager au Zoo de Berlin pour l'éducation des enfants des écoles. !!
 

 

 

"Algerian Camel": une gravure intéressante dans ses détails. Cette monture était aussi un vaisseau de guerre. Ce soldat armé d'un long fusil et d'un pistolet, transporte sur sa monture l'essentiel: on y distingue les piquets de tente, un maillet, un seau, et une grande gourde plate et un coffre à effets. Ce méhari militaire à la lourde charge servait  de rempart, couché sur le sol lors des combats .

 

Dromadaire

 

  Un tableau orientaliste plus pacifique

La coiffe des personnages est caractéristique d'une région de l'Asie centrale. La marche à l'amble de la monture: d'abord les pattes antérieure et postérieure gauches puis les pattes antérieure et postérieure droites . Roulis et tangage assurés..

Dromadaire et arabes (Ecole orientaliste).

 Étymologie

 

"Chameau" a pour racine latine Camelus provenant lui-même du grec Kamélos. Ce nom a été emprunté à l'hébreu "Gamal" dont la première lettre est un "ג" (Gimel). Cette lettre à l'origine représentait une bosse qui en s'inclinant a donné le "C". En arabe "Gemal", cette bête noble a été associée à un nom: Gamal-Abdel-Nasser !. (Doctus cum libro).

 

  Dans les trésors de la  B.N.F. une photo d'un héros malgré-lui, sous-titrée ainsi :

" Tête du Chameau qui a franchi environ  390 km  en 96 heures".

J'espère pour le méhari que c'est le corps et la tête réunis qui ont accompli cet exploit saharien !!

 

 

RequestDigitalElement-copie-1.jpeg

A Alger, pendant les restrictions dues à la Deuxième Guerre mondiale, les bouchers chanceux proposaient de la viande de Dromadaire. Sans doute eus-je été obligé d'en manger sans le savoir. Je n'en suis pas devenu bossu pour autant, mais peut-être têtu...

L'été 1962 en Algérie, profitant du démembrement des institutions françaises, associé à une violente sécheresse, des troupeaux de dromadaires par milliers remontèrent du Sud chercher des paturages faciles. Arrivés sur les Hauts-Plateaux sétifiens ils dévorèrent  la dernière récolte de blé, en précédant les moissonneuses batteuses des fermiers doublement ruinés.                

 

 
                                           ---------------------------------------------000000000000000000000-------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Lévy - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Joëlle 01/06/2010 20:07



Un billet très complet et joliment illustré, merci Georges...


Bonne soirée :-)



Georges Lévy 02/06/2010 07:35



Merci Joelle de m'avoir lu. Moi je n'ai pas la chance de si bien peindre et dessiner ces tigres royaux de votre blog, alors je me contente  de photos
de... dromadaire !



Monique 01/06/2010 09:50



Une visite en passant : j'ai de la chance, j'aperçois des pigeons doués pour l'envol, des chameaux(hautains? tristes?chi lo sa?) dans un mouchoir (contenant un tiroir). J'aime bien le regard
souriant et attentif que vous portez sur ce que vous visitez. Visiterez-vous mes lignes de cette manière? Cela dépend du sort des pigeons après l'envol.



Georges Lévy 01/06/2010 11:01



 


Bonjour,


Par ces temps de grosse chaleur les pigeons sont fatigués mais ils n'oublient jamais leurs escapades transméditerranéenes.



Quichottine 29/05/2010 14:29



Il y a bien longtemps que je n'ai vu de dromadaire ou de chameau en liberté... Que vous disiez que ce sont de vrais dangers publics lorsqu'ils s'échappent de leur troupeau  ne me surprend
pas vraiment quand je pense aux problèmes que peuvent créer nos vaches, moutons ou chevaux lorsqu'ils sortent de leurs enclos.


 


Merci, Georges. Beaucoup de souvenirs dans vos billets, et celui-ci m'a beaucoup appris encore.


 


Passez une douce fin de semaine.



Levy Georges 26/05/2010 17:46



Bonjour Margareth,


Merci de m'avoir lu . Il n'y a pas si longtemps encore je me servais d'un appareil photo à ...pellicule ! Je devais donc en faire des tirages et les scanner
pour mes illustrations Très peu pratique et onéreux ! Heureusement j'ai acquis un petit appareil digital qui me simplifie enfin la vie dans la blogosphère !



margarethstgildas 26/05/2010 17:30



Encore une fois un article passionnant à la lecture duquel j'ai beaucoup appris, et rêvé grâce aux photos qui l'accompagnent. Encore faut-il prendre le temps de parcourir l'article entier !




Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche