Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 17:03

Le  coffret aux promesses...Coffret I.A.I

Une promenade au Marché aux Puces de Vanves recèle toujours des surprises pour les curieux. Moi je cherchais une boite à musique et en me penchant sur le trottoir où était étalée de la vaisselle dépareillée, un coffret, sans doute pour y cacher des colifichets attira mon regard.
En le prenant dans mes mains je découvris au toucher sa décoration de cuivre en relief et surprise pour moi, des motifs aéronautiques à  l'emblème des Usines d'Aviation Israéliennes, (I.A.I). Un objet bien rare dans tout ce bric à brac. Sans doute avait-il eu un passé plus glorieux du vivant de son possesseur.
En soulevant son couvercle, apparut une perle blanche enfilée sur un fil ténu, qui reposait sur une vignette dont je recopie le texte:

 Chère Madame,

Pour débuter ce nouveau millénaire sous les meilleurs cieux, toute l'équipe Dr Ricaud a voulu vous réserver un cadeau surprise. Découvrez à l'intérieur de ce coffret 3 bracelets en perle de verre porteurs chacun d'un voeux.
-Le premier blanc nacre signifie le Bonheur. Il vous prédit une année riante, rieuse ensoleillée de mille éclats de rire partages.
-Le deuxième, gris perle évoque la Beauté, une année éclatante placée sous le signe de la féminité, du charme et de la séduction.
- Le troisième, gris anthracite, représente la Prospérité présage de bonne fortune. Il est garant d'une année pleine de succès et de rêves réalisés.
En vous offrant ce cadeau inspiré des traditions de l'Orient, nous vous souhaitons à l'aube du troisième millénaire, Bonheur, Beauté et Prospérité.
Amicalement.
Toute l'équipe du Dr Pierre RICAUD.

En rentrant de la visite, je m'aperçus que manquaient les bracelets de la Beauté et de la Prospérité.
Mais la perle du Bonheur de blanc nacré valait bien la Beauté fugitive et  la Prospérité hasardeuse réunies.
J'étais devenu en quelques pas un philosophe... d'occasion.
Et puis j'ai remarqué que ce Dr n'avait pas prévu, (drôle d'oubli professionnel !) un collier au nom de la Santé, sans doute un domaine où rien n'est moins prévisible...

Paris, sera toujours Paris..Laissez aller vos pas dans ces petites rues aux nombreuses Galeries d'Art, moderne et ancien qui affluent vers la Seine.
Là j'ai eu la chance de saisir en noir et blanc cet instantané....
                                               Face a fesse
                                        
Paris, bien-sur
C'est une effrontée qui me narguait en me dépassant....J'avais en fait butté sur la vitrine en coin d'un photographe tant cette photo était vivante. J'aurai du prendre mon temps pour en faire une autre pose, mais je devais rattraper mon guide, plus rapide que moi...

                                   Voyage en Perse

Par le Chevalier Chardin Jean. "Voyages en Perses et autres lieux de l'Orient. (Amsterdam, 1711).
"Édition la plus estimée et en grande partie originale de la description de la Perse au XVII ème siècle, conservée dans son vélin armorié de l'époque".

Voyage en Perse.
Il me vient à penser que le mot Persécution a peut-être pour racine ...la Perse. Mais aucun dictionnaire (hélas!) n'abonde en mon sens..

                                        Librairie ancienne
Paris, Librairie ancienne

Ce livre épais de l'an 1770, est toujours d'une actualité brûlante, jugez-en :
Le Tronne : "De l'Administration Provinciale et de la Réforme des Impôts".
Nos Députés n'auraient que la Seine à traverser pour y trouver des solutions à des problèmes plus que tri-centenaires...
  
                                             Coin-coin...
Coin Coin

Galerie Jeanne Bucher. Des oies bavardes, grandeur nature, derrière la vitrine.
 
                                           A toute vapeur..

Puces de Vanves a toute vapeur
Ce jouet magnifique, j'en avais eu un semblable, mais à simple effet. La chaudière* est chauffée avec des pastilles d'alcool solidifié. Une soupape de sécurité veille à ne pas excéder la pression de la vapeur.
Voir l'article (sans les escarbilles !) avec ses nombreuses animations sur le fonctionnement des machines à vapeur, merveilleuses technologies de nos locomotives d'alors. Il en demeure des exemplaires en fonctionnement grâce aux amoureux du Rail...
 

                            Ce Renard, il doit dater de Jean de La Fontaine ! 

Au Puces de Vanves, un gardien

  Gardien du l'éventaire, un peu miteux, il veille sur l'étal en absence de son maître..

                                     En avant la musique!

Puces de Vanves en musique

Toujours le même musicien depuis des années mais sa barbe est maintenant hirsute. Image du temps présent, son piano est monté sur des roulettes, au cas une "pèlerine" ne le fasse déguerpir...

                                         Sublime Avenir !

Avenir


Dans la Rue des Plantes, tout n'est pas tourné dans le passé, et il faut penser aussi à l'Avenir sous toutes ses formes...
Mon autobus s'étant arrêté à un feu rouge, pour patienter j'ai eu deux minutes pour me décider..
On y fait tout : inhumation, exhumation, incinération bref un vrai jardinage...
Heureusement le feu est trépassé au vert...

                                           La Boulangerie

Tbleau Parisien
Épreuve d'Artiste. J'aime cette lithographie colorée d'un marché en hiver. Tableau au style naïf mais si vivant. Il est de Nathalie Chabrier (1932-), peintre de nombreuses scènes parisiennes.

                             Vitrine a l'angle du Quais Malaquais.

Vitrine sur les Quais

Je n'ai pu lire la signature de l'auteur de ce  visage énigmatique et richement coloré, daté peut-être des Années Folles ?.

                                             La Mode en 2014

Modes

                                              Navire a l'ancre

Cet immeuble en pierre de taille est comme un navire pétrifié qui fend le quartier de sa proue.
Un-Navire-en-pierre-copie-1.JPG


                                 Toits de Paris à Montparnasse

Sous les toits de Paris

Sous les toits, des combles superposées pour ne rien perdre du faible volume habitable (!) sous le faîte. Poétiques aux yeux du promeneur, mais certainement un refuge spartiate pour la bohème estudiantine ou des rapins affamés..
                                     
                                            Galerie Bailly

Galerie Bailly

"Espace événementiel de prestige artistique", Quai Voltaire.
Architecture somptueuse de cette cour intérieure. Intimidé par ce luxe, je n'ai pas osé pénétrer dans ce Temple des Arts Plastiques....

                                             La Samaritaine

La Samaritaine

En réaménagèrent. Que pouvait alors trouver ici un acheteur éventuel ? Presque tout, à en juger par ces riches inscriptions des départements. Au temps des publicités électroniques, cela nous parait si démodé, mais espérons que les nouveaux travaux respecterons cette façade historique.

                                           Embarras de Paris.

Ventilation.JPG
Je suis passé par là, après un accident.
La vitre arrière a été brisée par un motocycliste qui n'avait pas freiné à temps et a percuté de son casque la lucarne arrière...ajoutant ainsi une ventilation originale à ce modèle...

Quant à moi, je finis indemne cette nouvelle escapade, enrichi de beaux souvenirs de la Capitale. Parisien un jour, parisien pour toujours...


Notes:
*Machine à vapeur, explications et animations:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_%C3%A0_vapeur

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Lévy - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

Monique Dinet 26/06/2015 11:37

toujours bien agréable de suivre une de vos escapades...
A quand la prochaine?
Avec vos photos, vous faites du journalisme, talentueux je précise.
Prenez soin de vous.

Liliane 18/04/2014 22:43


Merci pour cette balade parisienne bien détaillée, de ces détails qui me ravissent !
Merci encore Georges. Prenez soin de vous. Bon week-end.

Georges L. 21/04/2014 14:45



Bonjour Liliane,



Merci de m'avoir lu: quand on rappelle un souvenir, un autre surgit à sa suite !'' jusqu'à ce que la mine d'or s'épuise....


Bonne Fêtes de Pâques ! Amitiés.


Georges L.



GABY 08/04/2014 12:09


merci Georges de vos commentaires bienveillants... je reprends de temps en temps mais l'envie se fait moins pressante ... les difficultés de la nouvelle gestion se dressent comme des
monstres...je ne sais par exemple pas répondre aux commentaires..


vos textes sont toujours intéressants et truffés d'anecdotes pleines de charme et parfois ...piquantes

Georges L. 08/04/2014 21:00



Bonjour Gaby,


Il y a une semaine je faillis me faire 'harakiri", car soudainement mon ordinateur s'est bloqué. Je me voyais déjà privé de toutes mes bêtises écrites depuis 2005, et surtout je ne pouvais me
consoler de la perte des documents. Heureusement que mon fils aîné a bien voulu se déplacer et a travaillé trois heures pour réanimer le "software".Des zéros et des uns s'étaient rouillés 
et ne circulaient plus...Pour que je ne le dérange plus, il a tout recopié sur une mémoire extérieure...Dommage que l'on ne peut en faire autant pour la mienne...


Bonne continuation !


 



René 07/04/2014 18:08


Bonjour,Georges


belle balade où tu nous convie aujourd'hui..mais si Paris sera toujours Paris ,il y a un point commun avec le sud Algérien...les mirages,mais j'avoue que c'était un beau mirage que celui de la
vitrine du photographe.....


Amitiés


René

Georges L. 08/04/2014 09:43



Bonjour René,



J'avais un camarade Bulgare à  mon travail, qui avait coutume de dire, (en espagnol),chaque fois que nous croisions une alezane  dans notre service, la phrase suivante : " Mirar pero no
tocar" !
Ce que tu traduirais mieux que moi par " Regarder mais ne pas toucher " !...


Bonne semaine limogienne !


Georges L.



Quichottine 06/04/2014 09:52


Votre visite vous laisse de très beaux souvenirs. J'ai beaucoup aimé vous suivre et découvrir ces images que vous avez capturées au fil de votre séjour parisien.


 


Venez-vous chaque année ?


 


Passez un bon dimanche.

Georges L. 06/04/2014 18:15




Bonjour
Quichottine,



Paris c'est comme pour les bonnes choses, il faut la savourer sans exagérer ! Avec l'âge qui inexorablement fait des progrès (!), et l'espace vital
accordé minutieusement à chaque passager et qui se réduit comme une peau de chagrin avec les gros avions-casernes, les déplacements nous gâchent un peu la perspective des courtes vacances. Cinq
heures de vol, trois heures pour attendre à l'aérodrome les formes alitées, au départ comme au retour, je n'en ai plus la patience..


Et puis j'avoue que laisser seule ma famille , (on ne sait jamais ici ce que nos nos voisins peuvent mijoter !) compromet le plaisir du
déplacement...Alors lors de nos rares voyages, j'engrange des souvenirs digitalisés en prévision de la disette éventuelle..



J'ai bien aussi
apprécié vos souvenirs nigériens. En ce qui concerne
l'A.O.F. d'alors, y figurait aussi le Sénégal.Dans les années suivant 1942, des troupes sénégalaises étaient cantonnées sur des hauteurs
d'Alger dans des villas réquisitionnées.


Lors d'une de nos promenades dans une pinède, nous fûmes soudainement entourés de soldats noirs au fez rouge faisant de l'exercice, allongés en position
de tir ! Je serrais fort la main maternelle en dévisageant avec curiosité ces visages  aux joues scarrifiées que je n'oublierai jamais, pas plus que les chenilles arpenteuses qui glissaient
sous les aiguilles de pins....


A chacun son souvenir colonial !


Merci de m'avoir lu,
fidèle lectrice, et bonne semaine. Georges L.


Bonne semaine en compagnie du Lutin bleu...






Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche