Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 09:44

Voici une carte  de la Bande de Gaza et  sa frontière avec Israel :au Sud la frontière avec l'Egypte. A l'Est  les localites juives sous le feu de Gaza depuis 8 ans .Pour voir le Nord jusqu'à Ashkelon. et Ashdod atteints par les fusees Grad, cliquez sur le carré 10 , et ainsi de suite .
http://www.eyeonisrael.co.il/map-israel-thirteen.html

Philadelphie ? Ah, en Amérique ? Pas seulement ...
Le nom Philadelphie vient des mots  Grecs "phileo" aimer, et "adelphos" frère . C'était une ville d'Asie mineure . Ptolemée II Philadelphe est un Pharaon égyptien (-309/-246) qui a notament intégré la civilisation grecque et égyptienne . Son surnom Philadelphe vient de l'amour qu'il aurait porté à sa soeur qu'il épousa et la divinisa sous le nom de Philadelphos : "celle qui aime son frère" . Ptolemée II fut un grand bâtisseur et poursuivit entre autres grands ouvrages la construction du phare d'Alexandrie .
De notre temps,ce nom Philadelphie fut le nom de code donné par l'Etat d'Israel à une portion de frontière entre l'Egypte et le sud de la bande de Gaza . Un mur de béton de 8 m de haut défendait cette ligne . Est-ce un rapport avec  Ptolémée,( mais ce n'est certainement pas un roman d'amour entre l'Egypte et Gaza ), ou simplement un mot sortit au hasard d'un calculateur ? Cet axe plus connu sous le nom de "Couloir de Philadelphie", fut, est ,et restera sans doute le point de passage de la contrebande* en général, mais surtout d'armes importées de caches du Désert du Sinai dans la bande de Gaza .
Plus spécialement à la hauteur de la ville de Rafah, au milieu de laquelle passe cette frontière .
Depuis l'an 2005,cette zone et toute la bande de Gaza et la ville de Gaza forment une entité absolument indépendante, livrée à elle même, Israel ayant évacué toutes ses positions dans l'espoir fou que cela amènerait la paix .
Mais revenons avant 1967 .La bande de Gaza était alors une portion officielle du territoire égyptien .De là,les bandes assassines de Choukeiri,l'agitateur  local franchissaient la frontière d'Israel et semaient la terreur dans les kibboutzim et localités du Néguev .  
Après la guerre  de 1967, lorsque furent écrasées les armées  ennemies de Jordanie de Syrie et surtout d'Egypte, Israel qui avait chassé les égyptiens du Sinai , resta à Gaza pour empêcher les nouvelles infiltrations des fedayins .
Israel rendit le Sinai en entier à l'Egypte et obtint un traité de Paix qui dure jusqu'à ce jour .Le Président Sadat en paya de sa vie . En 2000 Israel signa avec le triste successeur de Choukeiri, Yasser Arafat les Accords d'Oslo, croyant en la parole de ce fieffé criminel . Celui-ci le Traité signé, et le Prix Nobel de la Paix en poche, s'offrit un voyage en Afrique du Sud et là bas,déclara en se réjouissant en public,"qu'il avait roulé Israel " .
Il envoya le pire de ses hommes commettre les attentats dans les grandes villes d'Israel où les autobus explosaient ainsi que les cafés,les centres commerciaux,
partout où le public était le plus dense .
Avec les milliards reçus du monde entier soi-disant pour son peuple, il acheta des armes de plus en plus sophistiquées, en mettant le reste à son compte en banque en Suisse pour ses vieux jours....
Après sa mort dit-on due à la maladie du Sida ,une force Islamiste fanatique inspirée du Hizbola du Liban et de Téhéran organisa des élections démocratiques et à cette fin précipita du haut d'un immeuble de Gaza une bonne centaine  d'opposants du précèdent régime : le sanglant Fatah à son tour goûtait du terrorisme.
Le Hamas imposa la Charia à Gaza, tortura ceux qui s'y opposaient, renvoya le statut de la femme à celui d'esclave au foyer , et organisa des groupes de suicidaires en les intoxiquant de propagande anti-juive dès l'âge de l'école coranique maternelle pour l'avenir brillant de Gaza ...
La Tv de Gaza  a diffusé sur ses écrans tous les films de l'époque nazie,y compris celui des Protocoles de Sion .
Et même s'est servie de dessins animés les plus choquants et haineux pour mieux contaminer la jeunesse .  Depuis 2005 Israel ne contrôle plus ce couloir de Philadelphie,et des milliers, (oui,vous lisez bien) de tunnels ont été forés sous cette frontière et dans tout Gaza .Les fusées démontées ou entières ,de fabrication chinoise et des quantités énormes de munitions furent engrangées dans cette bande de Gaza qui devint un arsenal immense sur lequel les familles innocentes gazaouites dormaient, vivaient et dont les enfants, innocents otages  du Hamas jouaient sur des barils de poudre . Maintenant tout cela explosé grâce enfin à  la riposte en Légitime Défense d'Israel qui a rongé son frein huit années durant sous les bombardements de fusées tirées des écoles, des habitations et des mosquées de Gaza .
Mais revenons à cet axe Philadelphie d'avant 2005,lorsque Israel essayait de lutter contre les infiltrations d'armes , au sol ,et sous le sol dans cette région frontalière . Toujours, un tunnel commence son entrée sous le couvert d'une maison et finit de même dans le salon d'une autre située à 800 mètres ou plus ...
La terre enlevée est emportée  de nuit par un camion pour être déversée plus loin pour ne pas attirer l'attention par des changements de terrain . Le tunnel, étayé,
éclairé et aéré,a ses orifices camouflés par le sol carrelé avec un lit où dort de préférence un malade, un vieillard ou un enfant .
Israel à cette frontière a essayé de lutter avec des moyens techniques pour détecter ces tunnels . L'un d'eux ,ingénieux, consistait en une machine roulante qui pouvait creuser avec une chaine à godets acérés un  fossé étroit mais très profond, à la manière d'une drague, jusqu'à 20 m dans le sol pour alors dévoiler dans cette section un éventuel tunnel qui croisait sa route . Mais ce projet fut abandonné, de même que les procédés sismiques . Les taupes du Hamas progressaient plus vite dans cette course . C'est à un Corps de soldats extrêmement audacieux que fut confiée au début la tache de dépister sur le terrain les tunnels, de les explorer malgré le danger des pièges du Hamas, et enfin de les détruire en les bourrant d'explosif .Tout au long de cette route frontalière, ils circulaient dans une chenillette, avec leur charge de 500kg d'explosif, toujours sous les tirs des milices du Hamas . A l'un des soldats à qui un commentateur lui faisait remarquer cette extrême imprudence, au lieu de diviser les risques en plusieurs transports, il lui fut répondu que le risque d'être atteint était multiplié par le nombre d'allées et venues et qu'il était préférable de courir le danger d'un voyage unique !.  
Un jour la chance abandonna ces héros du Couloir de la Mort, un projectile anti-tank atteignit la chenillette qui vola en éclat avec son équipage . 500 kg d'explosif transformèrent ces cinq  enfants d'Israel en poussière .
Le Hamas se précipita sur les lieux pour emporter les restes humains  qu'il put trouver .Pour eux c'était un trésor à échanger avec Israel qui n'abandonne jamais ses morts sur le terrain .
Lorsque plus tard Tsahal arriva sur le site du drame, les soldats descendirent du convoi, se mirent de front sur cet axe, s'agenouillèrent et en progressant  commencèrent ensemble à filtrer avec leurs mains le sable qui contenaient les minuscules restes de leurs camarades . Spectacle hallucinant sur plusieurs centaines de mètres et sous un soleil brûlant .
Jamais, jamais aucune armée au monde a pris tant de soin à chercher ses morts pour en enterrer les débris dans sa patrie .

Un funeste matin je vis à l'entrée une affichette bordée de noir annonçant le décès du fils d'Ida et Ahron, le Capitaine  Taranto mort pour la Patrie en service commandé .
Ce jeune officier, un des plus courageux parmi les audacieux de Tsahal, s'était spécialisé lors de la découverte d'orifice de tunnels, dans la descente dans le noir, pour l'explorer armé de son revolver et éclairé d'une lampe frontale et essayer de localiser où il débouchait . Ces tunnels communiquent entre eux,sont piégés et difficile de prévoir d'où va surgir un terroriste .Un jour fatal le tunnel s'écroulât sur l'officier et il mourut d'une mort atroce étouffé dans le sable ,et les secours furent vains . 


Une précédente tentative pour déterminer la location et la profondeur d'un tunnel en Octobre échoua quand le Sergent-Major  Moshe Elmaliah (de Dimona), fut tué par une explosion .Le Lieutenant Taranto prit le commandement de cette unité d'élite après que son meilleur ami le Lieutenant  Hakani qui la dirigeait fut en Mai  tué avec les quatre autres  soldats de l'équipe spécialisée . La  chenillette chargée d'explosifs pour faire sauter un tunnel ayant été atteinte par un obus de bazooka des terroristes dans le couloir de Philadelphie décrit plus haut .

"Au début les deux officiers pensèrent pénétrer par l'orifice du tunnel, mais réalisèrent que celà était impossible .Ils décidèrent alors de creuser une tranchée dans un endroit où ils pensaient le repérer en se servant d'un dispositif électronique. Moché Taranto s'introduit dans la tranchée profonde de dix mètres et le second officier le suivit . Hélas le monticule de sable qui bordait le trou, fragilisé par la récente pluie s'effondra enterrant les deux hommes.Le Capitaine Taranto y pérît étouffé, l'autre officier survécut à ses blessures .Ce jeune et courageux officier avait fini son service et déjà se préparait à des études universitaires mais après la mort tragique de son meilleur ami Hakani, il demanda de lui succéder dans cette tache dangereuse et signa une prolongation militaire : "Papa, quelqu'un doit continuer ce boulot" déclarât-il alors à son père peu avant ".
Chaque fois qu'il neutralisait un tunnel, il sauvait ainsi des civils en Israel .
Ce héros est enterré à Ashdod, une ville qui souffre aujourd'hui des fusées Grad, après que Tsahal ait abandonné en 2005 le contrôle de ce "Couloir de Philadelphie" par où sont passées à Gaza des  milliers de tonnes d'armes, fusées et munitions que l'Armée d'Israel s'efforce de neutraliser depuis 3 semaines de combats , en ce mois de Janvier 2009.

Moché Taranto avait 23 ans .


Que sa mémoire soit bénie ainsi que celle de tous ceux  qui sont tombés pour que Vive Israel .

n.b. Je remercie Margot Dudkewitch dont  j'ai traduit une fraction en italique de son reportage dans le Jérusalem Post
.

Aussi un article intéressant illustré du Figaro :

http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/10/01003-20090110ARTFIG00206

-dans-le-secret-des-tunnels-de-gaza-.php



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : des souvenirs dans un mouchoir
  • des souvenirs dans un mouchoir
  • : souvenirs d'enfance et d'adolescence
  • Contact

Recherche